HASTECS - Site INP de Toulouse

l'INPT

logo de l'INPT

Aller au contenuAller au fil d'arianeAller au menu des rubriquesAller aux accès par profils-usagersAller au moteur de rechercheAller à l'annuaire

Bandeau

contient les accès direct par profils usagers, les accès langues, le moteur de recherche, et les liens vers l'annuaire et le plan d'accès géographique

l'INPT

logo de l'INPT

Aller au contenuAller au fil d'arianeAller au menu des rubriquesAller aux accès par profils-usagersAller au moteur de rechercheAller à l'annuaire

Bandeau

contient les accès direct par profils usagers, les accès langues, le moteur de recherche, et les liens vers l'annuaire et le plan d'accès géographique

image du bandeau

Moteur de recherche

fil d'arianeBienvenue à l'Institut National Polytechnique de Toulouse

Contient le fil d'ariane

Aller au debut de la page


BLOC CENTRAL : a gauche les menus, au centre le contenu principal, a droite des acces permanents

BLOC CENTRAL GAUCHE : les menus des rubriques + boite d'outil impression


Contenu principal

BLOC CENTRAL CONTENU : sur une colonne

Aller au debut de la page

HASTECS : programme de recherche aéronautique européen mené par le LAPLACE

Kick-off meeting

Le 26 septembre 2016

HASTECS

A l’horizon H2020, le projet HASTECS fait partie de "Clean Sky 2", important programme de recherche aéronautique européen avec pour objectif de réduire de 20% les émissions de CO2 et de bruit générées par l’aviation à l’horizon 2025.


Le projet HASTECS (Hybrid Aircraft ; Academic reSearch on Thermal and Electrical Components and Systems) a pour but d’identifier les technologies et ruptures les plus prometteuses et de mettre au point les outils qui permettront d’accroitre de manière significative l’efficacité des processus électriques au sein de systèmes de propulsion hybride.

L’enjeu à terme est d’obtenir des gains de consommation et de pollution significatifs à l’instar de ce qui se joue actuellement sur les véhicules automobiles électrifiés.

Mais ces objectifs ne pourront être remplis si les puissances spécifiques ne sont pas suffisamment élevées : le consortium HASTECS s’est ainsi fixé pour challenge de doubler la puissance spécifique des machines électriques avec refroidissement et de la porter de 5kW/kg pour 2025 à 10kW/kg en 2035, tandis que les électroniques de puissance (refroidissement inclut) évolueraient de 15kW/kg pour 2025 à 25kW/kg en 2035 et ce malgré des contraintes environnementales particulièrement sévères (thermique, décharges partielles,…): ce gap technique permettrait une réduction de masse de l’ordre de 1.8 tons sur une chaîne onduleur – moteur de 1.5MW, offrant une réduction du carburant consommé de 3.5% sur un vol régional de ~300 miles nautiques.

Leader du projet HASTECS, le LAPLACE (et ses équipes CS, GENESYS GREM3, GREPHE, MDCE) pour la conversion de puissance, s’est associé au Cirimat (batteries haute densité d’énergie) et à l’institut Pprime (thermique des machines électriques et électroniques de puissance) pour mener à bien ses recherches.

Le kick off meeting du 13 Septembre prochain marquera le décollage du projet HASTECS pour 5 années ; 6 thèses (dont 5 concernent le LAPLACE) et 2 post doctorats pour un montant global projet voisin de 1.5M€ constituent les moyens alloués pour réussir ces challenges techniques.


Ce projet a reçu un financement dans le cadre de l’initiative conjointe Clean Sky 2 et du programme européen de recherche et d’innovation H2020 sous l’agrément N° 715483.

Pour en savoir plus : télécharger le communiqué de presse (.pdf)

 

 


BLOC CENTRAL DROIT : autres rubriques (annuaire et venir nous voir est dans la bandeau)

Documents à télécharger et autres liens


PIED DE PAGE

contient notamment les mentions légales, le copyright, l'accès au plan du site

Avis de marchés | Contacts | Accès | Plan du site | Intranet | Webmail | Mentions légales

(c)INP de Toulouse 2014 - Tous droits réservés. -  INP Communication