Morphing des ailes d’avions - Site INP de Toulouse

l'INPT

logo de l'INPT

Aller au contenuAller au fil d'arianeAller au menu des rubriquesAller aux accès par profils-usagersAller au moteur de rechercheAller à l'annuaire

Bandeau

contient les accès direct par profils usagers, les accès langues, le moteur de recherche, et les liens vers l'annuaire et le plan d'accès géographique

l'INPT

logo de l'INPT

Aller au contenuAller au fil d'arianeAller au menu des rubriquesAller aux accès par profils-usagersAller au moteur de rechercheAller à l'annuaire

Bandeau

contient les accès direct par profils usagers, les accès langues, le moteur de recherche, et les liens vers l'annuaire et le plan d'accès géographique

image du bandeau

Moteur de recherche

fil d'arianeBienvenue à l'Institut National Polytechnique de Toulouse

Contient le fil d'ariane

Aller au debut de la page


BLOC CENTRAL : a gauche les menus, au centre le contenu principal, a droite des acces permanents

BLOC CENTRAL GAUCHE : les menus des rubriques + boite d'outil impression


Contenu principal

BLOC CENTRAL CONTENU : sur une colonne

Aller au debut de la page

Morphing des ailes d’avions : l'IMFT et le LAPLACE invités par la Royal Society

Du 1 juillet 2014 au 6 juillet 2014

Du 1er au 6 juillet, l'IMFT et le LAPLACE, deux laboratoires toulousains partenaires de la recherche de l'INP Toulouse, participeront à la Summer Science Exhibition, un événement organisé à Londres par la Royal Society. Équivalent anglais de notre Académie des Sciences, la Royal Society organise cette exposition pour donner de la visibilité aux recherches les plus prometteuses.

 

Ces travaux ont été sélectionnés pour être présentés lors de la Summer Science Exhibition, l'exposition annuelle de la Royal Society à Londres sur le thème « Smart wing design through turbulence control : science imitating nature ». C'est le seul projet en partenariat avec une équipe européenne sélectionné par la Royal Society.

 

Quand la Science s'inspire de la Nature : le Morphing vers une nouvelle génération d'ailes d'avions intelligentes


A Londres, enseignants-chercheurs de l'INP Toulouse et chercheurs du CNRS de l'Institut de Mécanique des Fluides de Toulouse (IMFT - UMR CNRS / INP / UPS) et du Laboratoire Plasma et Conversion d’Énergie (LAPLACE - UMR CNRS / INP / UPS) exposeront leurs recherches sur le Morphing électroactif des ailes d’avions.

Leurs travaux s’inspirent de la structure et du fonctionnement des ailes d'oiseaux, notamment de celles de grands prédateurs capables de manoeuvrabilité et de furtivité exceptionnelles pour concevoir des ailes et ailerons d’avions de prochaines générations.

La nouveauté : ces ailes et ailerons seront flexibles et intelligents, capables de changer de forme et de se mouvoir en interaction avec les sollicitations extérieures, tout comme les oiseaux, mais adaptées aux vitesses des avions.


Pour Marianna BRAZA, Chercheur au CNRS, qui dirige ces travaux de recherche :
« Avec la technologie du Morphing, qui utilise des matériaux électro-actifs intelligents, on augmente les performances aérodynamiques et on atténue les turbulences tout en réduisant le bruit généré par les bords de fuite de l’avion. On se rapproche en réalité de la configuration et des mouvements des ailes d’oiseaux ».


Ces travaux de recherche bénéficient aux étudiants de l’INP-ENSEEIHT : cours dédiés, missions réalisées dans les entreprises partenaires (AIRBUS, DGA, Dassault, Rolls Royce…).
« Ce sont également ces étudiants qui ont réalisé la maquette qui sera exposée début juillet à Londres. Elle sera ensuite utilisée pour les mesures et les lois de commande en soufflerie, au sein du projet en partenariat entre l’INP Toulouse et AIRBUS. » explique Jean-François ROUCHON, Professeur des Universités à l'INP-ENSEEIHT.

 

Bio inspiration mais pas bio mimétisme !

En effet, les chercheurs s'inspirent de la structure et du fonctionnement des ailes d'oiseaux, notamment de celles de grands prédateurs capables de manœuvrabilité et de furtivité exceptionnelles. Dans le cas des ailes d'avion, la vitesse et les dimensions de surface portante sont beaucoup plus grandes que dans le cas des oiseaux.

Si l'on peut s'inspirer de la configuration et des mouvements des ailes d'oiseaux, jusqu'aux petites plumes à leur extrémité, on ne peut cependant pas les transposer directement au cas des ailes et ailerons des avions.

 


BLOC CENTRAL DROIT : autres rubriques (annuaire et venir nous voir est dans la bandeau)

Documents à télécharger et autres liens


PIED DE PAGE

contient notamment les mentions légales, le copyright, l'accès au plan du site

Avis de marchés | Contacts | Accès | Plan du site | Intranet | Webmail | Mentions légales

(c)INP de Toulouse 2014 - Tous droits réservés. -  INP Communication