Les fleuves arctiques, important vecteur de mercure vers l'océan Arctique

 Les fleuves arctiques

Une nouvelle étude menée par des chercheurs de Toulouse INP, du CNRS, de l'Université Paul Sabatier et des collaborateurs internationaux montre que les fleuves arctiques transportent de grandes quantités de mercure vers l'océan Arctique.

 

Cette étude nous amène à comprendre comment les émissions de mercure, résultat de l'activité humaine, ont contribué à polluer l'une des régions préservées de notre planète. S'il était supposé jusqu'à récemment que les émissions de mercure atteignaient l'Arctique par voie atmosphérique, les études ont montré que les fleuves arctiques apportent plus de mercure dans l'océan Arctique que les dépôts atmosphériques.

 

Les concentrations en mercure dans la faune marine arctique sont parmi les plus élevées au monde et affectent les populations autochtones qui dépendent des produits de la mer. Les scientifiques ont alors étudié les sources et les voies de transports du mercure des moyennes latitudes vers les hautes latitudes. Jeroen Sonke du laboratoire Géoscience Environnement Toulouse (GET) s'est associé à ses collègues Oleg Pokrovsky du GET et Roman Teisserenc du laboratoire d’Écologie Fonctionnelle et Environnement (EcoLab) pour rassembler les pièces manquantes. Ainsi, de 2012 à 2016, ils ont mesuré à très haute fréquence et sur les différentes saisons les niveaux de mercure dans les fleuves russes lenisseï et Severnaïa Dvina.

 

 


Echantillonnage du fleuve Ienissei au printemps. ©Arnaud Mansat.

 

Leurs conclusions, publiées dans la revue PNAS, confirment que les fleuves russes transportent de grandes quantités de mercure vers l'océan Arctique.Cette étude constitue une base solide pour évaluer comment le réchauffement arctique influera l'exposition de la faune et des humains au mercure dans un avenir proche.

Le réchauffement arctique actuel et le dégel du pergélisol risquent de mobiliser de grandes quantités de sol de toundra riche en mercure vers l'océan Arctique via les rivières, augmentant ainsi potentiellement les risques pour la santé humaine.

Source

Jeroen E. Sonke, Roman Teisserenc, Lars-Eric Heimbürger, Mariia V. Petrova, Nicolas Marusczak, Theo Le Dantec, Artem V. Chupakov, Chuxian Li, Colin P. Thackray, Elsie M. Sunderland, Nikita Tananaev, Oleg S. Pokrovski (2018)  Eurasian river spring flood observations support net Arctic Ocean mercury export to the atmosphere and Atlantic Ocean, PNAS, doi/10.1073/pnas.1811957115

Consulter l'article

 

Contacts

Jeroen Sonke, GET,  jeroen.sonke @ get.omp.eu, 05 61 33 26 06

Roman Teisserenc, Ecolab,  roman.teisserenc @ ensat.fr, 06 71 49 11 07

Contactez Toulouse INP

6 allée Emile Monso - BP 34038
31029 Toulouse Cedex 4

+33 (0)5 34 32 30 00

Contacts

  • Logo MENESR
  • Logo UTFTMP
  • Logo INP