MT180 : Oumaima EL Mansouri de l'IRIT lauréaute !

 

La finale régionale du concours Ma thèse en 180 secondes s'est déroulée le 8 juillet 2020 à huit clos à Toulouse. Organisé par l'Université de Toulouse, l'événement a récompensé Oumaima EL Mansouri de l'IRIT ! A l'issue d'un vote organisé sur Facebook, c'est Oumaima El Mansouri qui a gagné le concours. 

 

 

Doctorante en traitement des images médicales à Toulouse INP au sein de l'institut de recherche en informatique de Toulouse, Oumaima EL Mansouri travaille de façon à améliorer l’imagerie médicale afin d’établir un diagnostic exact de l’endométriose.  Sa thèse aborde la fusion des deux images médicales, l’IRM et l’échographie, qui permettent d’avoir un diagnostic exact et précis de la maladie endométriose. Une avancée pour la médecine.

 

Découvrez sa présentation en vidéo

 

 

Qui est Oumaima El Mansouri ? Découvrez son Cliché INP

CLICHÉS INP - CRÉATEUR DE VALEURS#11 Rencontre avec Oumaima EL Mansouri

 

Aujourd'hui Toulouse INP vient à la rencontre de Oumaima EL Mansouri, en 3ème année de doctorat au sein de l'IRIT et lauréate du concours Ma thèse en 180 secondes !

 

 

Peux-tu te présenter succinctement ?

Ingénieure diplômée de l’institut supérieur de l’aéronautique et de l’espace ISAE, je m’appelle Oumaima EL Mansouri, j’ai 25 ans et je suis en 3ème année de doctorat au sein du laboratoire IRIT. Je me suis spécialisée en traitement d’images et j’ai travaillé sur plusieurs applications, comme le traitement des images médicales et satellitaires.

 Oumaima EL Mansouri
Oumaima EL Mansouri

Peux-tu nous parler de ta thèse ?

Ma thèse s’intitule « La fusion de l’IRM et de l’échographie au service de l’endométriose ». Nous travaillons en collaboration avec un chirurgien spécialiste de l’endométriose Dr. Fabien VIDAL pour améliorer des images médicales afin de faciliter le diagnostic de l’endométriose et l’intervention chirurgicale qui suit. Le but est donc de remplacer les deux images médicales collectées par une seule qui contient les informations provenant des deux. Une image plus précise, facile à lire et à interpréter. Et pour cela, en usant de programmes informatiques, je modélise avec des équations mathématiques ces images puis j'étudie les liens entre elles afin d’injecter les informations des deux images en une seule qui sera ensuite validée auprès de Dr. Vidal.

Ce projet me tenait vraiment à cœur puisque je voyais des femmes dans mon entourage souffrir en silence de cette maladie, c’est pour cela, je veux remercier mes encadrants et tous ceux qui ont rendu ce projet possible.

 

Pourquoi faire Ma Thèse en 180 secondes ?

En regardant les prestations des années précédentes, j’ai énormément apprécié l’exercice, je l’ai vu comme  un défi, qui me permettra d’aller au-delà des mots techniques et scientifiques lors des différentes présentations que j’ai fait durant ma thèse  à une vulgarisation pour un public de néophytes. Et ma plus grande motivation est surtout de parler devant un grand public de l’endométriose, cette maladie taboue et invalidante qui rend la vie de plusieurs femmes très difficile.

En une phrase, la recherche c’est quoi ?

Je dirai que la recherche est un outil puissant qui nous permet, nous les Hommes, de voyager dans cet univers, de découvrir ses mystères et surtout de l’asservir pour améliorer notre qualité de vie.

 

Quels sont tes conseils pour les étudiants qui souhaitent, dans l’avenir, s’investir dans la recherche ?

Mon seul conseil est qu’il faut avoir une bonne hygiène de vie et trouver un certain équilibre entre la vie personnelle et la recherche. La recherche, surtout dans le cadre d’une thèse, a tendance à envahir notre vie et tenir le monopole, ce qui peut être fatiguant et stressant. L’ORGANISATION est la clé de la réussite.

 

Quels sont tes projets professionnels et personnels à venir ?

 

Je souhaite travailler en tant qu’ingénieure en recherche et développement en traitement d’images, ce qui permettra à la fois d’assouvir ma passion pour la recherche et en même temps concrétiser mes travaux.

 

Souhaites-tu ajouter quelque chose à l'interview ?

Je veux finir avec une citation de Madame Curie, une chercheuse en or, qui a une fois dit : « La vie n'est facile pour aucun de nous. Mais quoi, il faut avoir de la persévérance, et surtout de la confiance en soi. Il faut croire que l'on est doué pour quelque chose, et que, cette chose, il faut l'atteindre coûte que coûte. »

 

Contactez Toulouse INP

6 allée Emile Monso - BP 34038
31029 Toulouse Cedex 4

+33 (0)5 34 32 30 00

Contacts

  • Logo UTFTMP
  • Logo INP