Interview d'Antonin Berthe : animateur

Pouvez-vous vous présenter succinctement ?

Je m’appelle Antonin Berthe, j’ai 22 ans et je suis le parcours Eco-énergie pour ma dernière année après deux ans à l’ENSEEIHT au sein du département 3EA (Electronique, Energie, Electrique et Automatique). Je fais partie de l’association « Green7eam », dont j’ai été président en 2019-2020, qui cherche à sensibiliser les étudiants aux enjeux climatiques, énergétiques et systémiques. Je suis aussi impliqué dans d’autres associations comme Together For Earth, le groupement d'associations étudiantes dans ce domaine ou encore Avenir Climatique au niveau de l’ACademy pour faire des conférences de sensibilisation aux enjeux climatiques et énergétiques. Enfin, je suis en lien avec d’autres associations, mais de façon plus ponctuelle, pour former des projets.

Pourquoi avez-vous souhaité devenir animateur.rice de la Fresque du climat ?

J’ai fait la formation à l’animation avant même d’avoir eu l’occasion de faire un atelier Fresque du Climat. En effet, en juin 2019, le créateur du jeu, Cédric Ringenbach est descendu sur Toulouse pour faire une formation à l’ENSEEIHT. Des camarades m’en ont parlé et j’ai été très intéressé alors j’ai participé.

Qu’apporte cet atelier de différent par rapport à un cours magistral ou une formation classique ?

Cet atelier est différent par sa démarche horizontale d’auto-formation contrairement au cours magistral ou la formation classique. Le format avec les cartes est pratique et permet un engagement des participants. Il facilite la démarche de recherches d’informations et de partage, grâce notamment aux indications au dos des cartes.
De plus, il s’agit d’une activité de groupe ce qui renforce la cohésion et la discussion entre les participants. C’est un avantage pour les étudiants car cela amène plus facilement la discussion. Les joueurs sont bien plus dans une démarche active que dans un cours magistral où ils sont simplement passifs !

Le climat est un sujet qui nous concerne tous mais les étudiants et les personnes ne possèdent pas les mêmes connaissances scientifiques, est-ce que cet atelier s’adresse vraiment à tous ?

Il n’est pas nécessaire d’avoir beaucoup de connaissances sur le climat pour ce jeu car il a un rôle « autoportant » avec les explications au dos des cartes. Les joueurs peuvent être quasiment autonomes durant toute la Fresque. Il s’agit de cas particulier et non de la norme, mais il arrive que certains regardent la construction se faire sans y participer. C’est alors au rôle de l’animateur de faire en sorte de les intégrer en les poussant à participer.

Pourquoi est-ce important à votre avis de former/sensibiliser les élèves et les personnels de Toulouse INP ?

C’est la base ! La Fresque du climat est un atelier de base pour comprendre ce que sont les enjeux climatiques. Il ne s’agit pas de toucher uniquement le personnel de Toulouse INP mais tout le monde. Ces connaissances sont nécessaires pour mieux appréhender et comprendre les enjeux et débats des années à venir. Mais pour rester sur Toulouse INP, je pense qu’outre le personnel, la cible est les enseignants. En effet, leur apporter un bagage sur le climat peut permettre de modifier la façon dont ils enseignent. Ils pourront proposer de prendre du recul sur certaines technologies en expliquant les points faibles/forts au niveau climatique. Cela peut-être un déclencheur, une prise de conscience sur les enjeux et amener les étudiants à réfléchir sur les solutions et même ce qu’ils veulent faire plus tard.

Comment avez-vous fait pour maintenir des ateliers pendant la période de confinement que nous venons de traverser ?

Je n’ai pas fait d’atelier Fresque du Climat en distanciel, mais j’ai fait la Fresque du numérique et la Fresque de la biodiversité. Les logiciels utilisés étaient les mêmes que pour celle du Climat avec Zoom pour communiquer et Mural pour la construction de la Fresque. La grosse différence entre le présentiel et le distanciel est la dynamique du groupe. En distanciel, il faut parler chacun son tour, on ne peut pas voir quand une personne veut prendre la parole, il n’y a possibilité d’avoir de petites discussions avec une ou deux personnes. C’est plus difficile de garder la dynamique du groupe dans ce cas.

Existe-t-il des fresques/ateliers au sein de Toulouse INP sur d’autres thématiques en lien avec le développement durable et la responsabilité sociétale ? Souhaitez-vous les faire ?

Pour le moment, il n’existe pas d’autres Fresques réalisées au sein de Toulouse INP. Néanmoins, des Fresques ont émergées se sont développées comme celle du numérique où je suis animateur ou encore sur la biodiversité et bien d’autres. De plus, au sein de mon association, nous avons développé de petits ateliers sur l’énergie ou encore l’économie. Par exemple en reprenant l’un des cours de Jancovici sur la comptabilité carbone, un atelier permet de faire les liens entre les énergies, l’économie et les changements climatiques.

Dans cette même idée, nous avons mis en place un atelier d’une à deux heures pour les énergies où le but est de voir lesquelles sont les utilisées et ensuite de les placer sur 7 curseurs différents (émission CO2, facilité d’exploitation…). Cet atelier de groupe permet d’obtenir un panorama des points faibles et points forts de telle ou telle énergie. Le format est un peu différent de la Fresque du Climat car il n’y a pas d’indication au dos des cartes. Le rôle de l’animateur est donc plus important et apparaît comme un expert pour compléter les réflexions des participants. Une petite partie en fin d’atelier est consacrée à faire un point sur le stockage de l’énergie également. A savoir que d’autres ateliers sous forme de quizz sont en réflexion pour avoir un format plus attractif car rapide, facile et à faire n’importe quand.

Contactez Toulouse INP

6 allée Emile Monso - BP 34038
31029 Toulouse Cedex 4

+33 (0)5 34 32 30 00

Contacts

  • Logo UTFTMP
  • Logo INP